Le symbolique interfère dans cet Imaginaire où la pureté et l’eau, la nudité et le marbre, les drapés et les damiers effectuent d’étranges mariages, de subtiles symbioses que le pinceau traduit avec une assurance résolue, conscient même de servir de support à une œuvre lentement mûrie qui va son chemin, sans hâte ni pillage, porteuse dans la continuité plastique et imaginative, des germes de ses prochaines métamorphoses.
                               Bertrand Duplessis « Connaissance des Hommes »
Monica Fagan peint depuis sa naissance, et peut-être depuis plus longtemps encore.
Le monde qu’elle nous offre en est la preuve. Elle peint pour annoncer son monde, sûre d’elle, élue, lumineuse, habitée. Sa peinture doit alors être sûre, précise et précieuse, fine et structurée, écrite.
La technique irréprochable, de la sous-couche aux vernis, soutient le propos comme une grammaire
soutient le vocabulaire. Nous sommes devant un langage peint.
Entrons dans ce monde qui n’attend plus que nous et laissons-nous guider.
Les belles dames « faganiennes » nous invitent : sous leurs masques malicieux,
elles ne sont pas la finalité de ce monde mais elles en sont les immaculées conceptrices.
Les clefs.
                    Entrons …...                                                                                                                                Vincent BOUTON